[Retraites] Bon alors, grève ou pas grève…

Le conseil syndical du Sgen-CFDT Poitou-Charentes, a mené de looooongues discussions à la fois sur le fond du dossier et sur les questions stratégiques : modes d'action, calendrier, lien avec les différents acteurs des discussions. Et voici le résultat.

Un système actuel efficace mais injuste

Le Sgen-CFDT Poitou-Charentes partage pleinement l’analyse et les positions de la CFDT et en particulier de la CFDT Fonctions publiques sur la question des retraites.

Appliqué en l’état, le rapport Delevoye dégraderait fortement les pensions des personnels de l’Éducation Nationale à long terme. C’est un point qui ne fait pas débat, reconnu par l’ensemble des syndicats mais aussi nos ministres et même par le Président de la République.

Le Sgen-CFDT Poitou-Charentes sait que sans amélioration du système, les poly-pensionné·es et les femmes, en particulier, mais également l’ensemble des agents continueront à voir le montant des pensions baisser mécaniquement du fait des carrières mixtes et des entrées plus tardives dans le métier, de plus en plus fréquentes.

 

➡️ Voir infographie en bas de page
➡️ Voir dossier Retraites sur le site du Sgen-CFDT

 

Le Sgen-CFDT Poitou-Charentes ne se satisfait pas non plus de la chute continue du pouvoir d’achat, assortie qui plus est d’un alourdissement sensible de la charge de travail et d’une dégradation notable des conditions d’exercice dans de nombreux métiers.

Pour le Sgen-CFDT Poitou-Charentes, les discussions en cours aussi bien catégorielles que générales* peuvent être l’occasion d’une amélioration qualitative du système des retraites et également un moment privilégié pour emporter enfin une revalorisation du traitement dans les Fonctions publiques, en particulier pour les corps à faibles rémunérations, à carrières dites plates et/ou bénéficiant de peu de primes et indemnités.

Donner de la résonance à nos propositions et revendications

Au vu du flou entretenu par le gouvernement sur les objectifs et les moyens accordés à cette réforme, au vu de l’ambiance délétère aggravée par ceux qui préfèrent annoncer des catastrophes que d’avancer des propositions, nous jugeons nécessaire de soutenir nos négociateurs et négociatrices en affichant à notre niveau d’action notre détermination à :

Nous avons dans cette perspective déjà pris contact avec les parlementaires picto-charentais·es pour leur présenter notre projet et porter nos revendications (cf. motion adoptée au niveau national)

Nous invitons nos adhérentes et adhérents à s’inscrire dans des modalités d’action qui leur permettent de débattre sereinement et sérieusement et de faire entendre notre voix : affichages, heures syndicales, formations syndicales, participation à des réunions publiques…

Ceci peut également se traduire par le recours à la grève quand les sections locales le souhaitent, pour poser nos lignes rouges dans le débat public mais surtout défendre notre projet. Nous déposons un préavis en ce sens pour la journée du 05 décembre 2019.